WPI-MANA explore le potentiel des matériaux quantiques



WPI-MANA explore le potentiel des matériaux quantiques

WPI-MANA explore le potentiel des matériaux quantiques

PR Newswire

TSUKUBA, Japon, 26 novembre 2021 /PRNewswire/ -- Le projet des matériaux quantiques de l'institut national pour la science des matériaux (NIMS) est le nouveau groupe de WPI-MANA pour la recherche sur la création et l'exploitation de matériaux quantiques. Récemment, le gouvernement japonais a sélectionné un certain nombre de projets de recherche prioritaires et y a affecté des fonds. L'un des domaines d'intérêt est la technologie quantique – l'informatique quantique, l'information quantique, etc. – liée au monde de l'infiniment petit de la physique, le domaine quantique. WPI-MANA a échangé avec deux scientifiques du projet du NIMS :

Kazunari Yamaura, chef du groupe, domaine des nanomatériaux, groupe des matériaux quantiques à l'état solide, WPI-MANA; et Taichi Terashima, chef du groupe, domaine des nanosystèmes, groupe des propriétés des matériaux quantiques, WPI-MANA.

(Image : https://kyodonewsprwire.jp/prwfile/release/M105739/202111163421/_prw_PI1fl_jcHaZPFQ.jpg)

Q : Tout d'abord, pourriez-vous nous décrire vos recherches ?

M. Yamaura : Je me concentre sur le développement de matériaux quantiques à l'aide de méthodes de synthèse à haute température et à haute pression. Ces méthodes sont avantageuses pour développer les matériaux et les propriétés en général. L'un de nos objectifs est de mettre au point les propriétés quantiques des métaux polarisés.

Depuis que j'ai rejoint WPI-MANA, j'ai fait partie de recherches sur les métaux polaires, une sorte de matériau diélectrique. Ils ont été découverts il y a longtemps, et ont été considérés comme un matériau théorique inhabituel. Mais récemment, ils suscitent de nouveau de l'intérêt et maintenant nous pensons qu'ils pourraient être une nouvelle catégorie de matériaux quantiques. La polarisation peut être contrôlée, orientée de telle ou telle façon, en utilisant des techniques électriques conventionnelles. Et cette polarisation est reliée à l'état de surface, l'état quantique.

M. Terashima : Ma recherche consiste à trouver des moyens de déterminer la surface de Fermi des métaux par des mesures d'oscillation quantique et des propriétés de magnétotransport sous champ magnétique. La surface de Fermi, également surnommée « face » de métal, est un exemple simple de la nature des électrons de conduction dans un métal. La surface de Fermi nous donne une idée de la façon dont les électrons se comporteront si certains stimuli externes sont appliqués.

Je travaille principalement sur des supraconducteurs à base de fer et des composés de terres rares et d'uranium, mais depuis que j'ai intégré WPI-MANA, j'ai fait des recherches sur les surfaces de Fermi des matériaux topologiques...

Cliquez sur le lien suivant pour lire l'article complet.

MANA E-BULLETIN / ARTICLE
https://www.nims.go.jp/mana/ebulletin/feature.html

MANA E-BULLETIN
https://www.nims.go.jp/mana/ebulletin/

 


Copyright PR Newswire 2021 PR Newswire. All Rights Reserved.